L'atelier du Dirigeant

secretariat externalise

Avoir l’esprit startup, c’est quoi ?

On entend très souvent les termes de « startup », à cet égard nous avons décidé de vous présenter un article sur cette culture et les expressions qui en découlent.

QU’APPELLE-T-ON UNE STARTUP ?

Littéralement, une startup est une organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable et permettant une croissance exponentielle. Il s’agit généralement de produits innovants sur le marché, le plus souvent des produits high-tech.

Empiriquement, il s’agit d’avantage d’un mode de fonctionnement qui stimule les collaborateurs par la capacité d’innovation mais aussi par l’esprit d’équipe.

On est souvent amené à penser qu’il s’agit d’une entreprise qui vient d’être créé, ni plus, ni moins. Et bien oui, mais pas seulement. Outre l’aspect novateur dû à leur récente naissance, les startups représentent avant tout un esprit : l’esprit startup !

QU’ENTEND-T-ON PAR « ESPRIT STARTUP » ?

Bien souvent, les grandes entreprises sont ralenties par la lourdeur que représentent les procédures administratives, les processus et les contrôles en tout genre. De fait, les salariés sont moins enclins à proposer des initiatives spontanées.

Pour illustrer nos propos, nous allons donner des noms à nos protagonistes. Josh, Lola, Mathieu et Myrtille sont 4 startupeurs de LambdaTech (NDLR : toute ressemblance avec des faits réels ne serait que fortuite).

Lorsque Josh et Mathieu ont besoin de demander un renseignement, ils n’ont pas besoin de demander à leur N+1 ou N+2 une autorisation pour effectuer des opérations simples. Un mail, un coup de téléphone ou une question de vive voix dans l’open space fait très largement l’affaire. Avoir l’esprit startup c’est cela : avoir des échanges fluidifiés et constants sans avoir constamment besoin de se référer à son supérieur.

Lors de cet échange, Josh et Mathieu sont libres, ils n’ont aucune contrainte hiérarchique. Notez même qu’ils se tutoient. Ils peuvent communiquer aisément. C’est même parfois difficile de savoir qui est le Directeur entre Josh et Mathieu. Leur environnement de travail est totalement différent des entreprises traditionnelles : open space, couleurs vives aux murs, plantes et espace de pause. Cet environnement permet entre deux coups de téléphone à Myrtille et Josh de faire des pauses 

pour se ressourcer sur leur pouf géant et d’échanger sur leur week-end. Le lieu de travail devient alors un espace convivial et antimorosité. Les interactions étant plus nombreuses, leur créativité ne peut être que plus grande.

Quant à Lola et Myrtille, elles travaillent sur un projet commun, pour cela elles utilisent des outils collaboratifs qui leur permettent d’être plus efficientes dans leurs tâches quotidiennes. C’est le quatrième projet sur lequel les deux managers travaillent ensemble. L’avantage ? Les décisions se prennent vite et il ne faut pas plus de cinq mois à ces deux startupeuses entre l’émergence de leur idée et leur concrétisation. Résultat ? Elles sont beaucoup plus efficaces, efficientes et productives que d’autres managers travaillant dans de plus grosses structures puisqu’elles ont plus d’autonomie dans leur choix.

Josh, Lola, Mathieu et Myrtille ont la même sensation : celle d’appartenir à la LambdaTech Family. Ainsi, chacun a le sentiment de compter au sein de LambdaTech et désire la réussite de cette dernière. Ils donnent tous le meilleur de leur personne.

Ce sentiment d’appartenance est renforcé par le fait que, deux fois par mois, un afterwork est organisé dans un lieu choisi par un membre de l’équipe. En fait, cela a pour but de favoriser la cohésion, de casser la routine et de créer de nouvelles rencontres.

QUELQUES CHIFFRES SUR LES STARTUPS :

L’écosystème français se compose de 10 000 startups

92% des nouveaux embauchés en startup sont en CDI

32% des jeunes de la génération Y souhaitent travailler dans des positions décontractées

52% des français sont prêts à travailler dans une startup

Finalement, si on devait résumer l’esprit startup en quelques éléments clés :

  • Se lancer (mais à plusieurs !)
  • S’appuyer sur son environnement (collègues, internet, etc.)
  • Savoir innover
  • Rester simple
  • Être souple
  • Travailler en équipe
  • Sortir du cadre c’est-à-dire savoir oser
  • Laisser s’exprimer sa créativité
  • Travailler dans une ambiance conviviale
  • Etre dynamique et force de proposition
  • Apprendre de ses erreurs
  • Partager les valeurs et la culture d’entreprise
  • Développement d’un réel sentiment d’appartenance
  • Persévérer

En bref, on ne sait pas encore si l’esprit startup peut se perdre, en revanche, on sait qu’il peut encore s’acquéri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *